retour à la liste

Quelle course!

4 April 2019

Cassure précoce sous l’impulsion de noms ronflants

Avec des coureurs comme Degenkolb, Sagan et Gaviria dans le groupe de tête, des formations comme CCC Team, Deceuninck – Quick-Step et AG2R LA Mondiale appellent à la mobilisation générale. Les coureurs de tête flirtent longtemps avec une avance d’1 minute, mais à 70 kilomètres de l’arrivée, le regroupement général semble se profiler.

Ceci n’est pas du goût de Theuns, Teunissen, Trentin et Sagan, qui préfèrent se lancer dans une nouvelle aventure aux avant-postes.  Suite à un solo impressionnant de Luke Rowe, ce sont 5 leaders qui entament la seconde ascension du Mont Kemmel. Kristoff se détache légèrement du groupe des poursuivants, et atteint ainsi le sommet du Mont Kemmel avec le reste du groupe. Il s’avérerait plus tard qu’il s’agissait là d’une initiative astucieuse.

Un sprint malgré de nombreux assauts 

Sur la route entre Ypres et Menin, après le regroupement, nous assisterons à d’innombrables petites attaques, sans être question de réelle échappée. À quatre kilomètres du finish, quatre coureurs semblent néanmoins y parvenir: Jasper Stuyven, Sebastian Langeveld, Amund Jansen et Jack Bauer prennent 15 secondes, mais cherchent trop à bluffer au cours de l’ultime kilomètre.

Dans un sprint tortueux, Kristoff prend la tête à 100 mètres de la ligne, pour finalement battre Degenkolb et Naesen d’une longueur de vélo. Félicitations, Alexander!

Related news